Des compagnons délicats

À quelles exigences doit répondre un robot pour travailler ou même habiter avec l’homme?

Yumi, un robot industriel de la nouvelle génération

Yumi, un robot industriel de la nouvelle génération. (Image: © ABB Asea Brown Boveri Ltd)

Bien qu’il soit encore très jeune, Yumi a déjà participé au Forum économique mondial (WEF) de Davos qui réunit les grands et les puissants de ce monde. Yumi n’est pas un dirigeant politique ni un patron de l’industrie ou une pop star, et pourtant tous lui ont fait la cour lors du WEF. Et cela ne tient pas à son apparence: il est de taille relativement petite et possède des bras excessivement longs bien que très mobiles.

Ce qui a séduit chez Yumi, c’est son caractère: il est attentif, capable d’apprendre, adroit, assidu et humble. Il effectue des tâches même monotones et dangereuses de manière consciencieuse et suit les instructions sans rechigner. De plus, il s’arrête dès qu’il sent la moindre résistance. Yumi est construit de façon à ne blesser personne. Construit? Oui, car Yumi est un robot, mieux encore: le robot industriel de référence du groupe technologique suisse ABB.

Interconnecté, facile à utiliser et à programmer, Yumi montre la direction dans laquelle évolue la robotique. Fini le temps où l’on plaçait les robots industriels derrière des grilles et des barrières photoélectriques pour éviter qu’ils ne mettent en danger les personnes de leur entourage. Les robots intelligents d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec les robots massifs en tôle d’autrefois qui ne pouvaient doser leur force et provoquaient parfois des accidents.

Les nouveaux matériaux comme le silicone ou le caoutchouc leur donnent une surface souple. De plus, les caméras leur permettent de percevoir leur environnement et d’adapter leur comportement en conséquence. Les formes corporelles et les membres inspirés du monde animal ou humain les rendent mobiles. Par exemple, Yumi est si adroit qu’il peut enfiler une aiguille ou assembler un smartphone avec précision.

Des robots conçus pour l’homme

À l’avenir, les robots travailleront en étroite collaboration avec les hommes dans le secteur industriel, mais peut-être aussi dans les hôpitaux et les maisons de retraite. Toutefois, l’usage de robots avec des personnes particulièrement vulnérables requiert davantage que la technique. Pour en faire de véritables assistants ou compagnons, les personnes directement concernées, à savoir le personnel soignant et les personnes tributaires de soins, doivent prendre part à leur conception.

 

Texte: SATW / Christine D’Anna
Source: Article publié dans Technoscope 3/17: Des robots conçus pour l'homme. Technoscope est le magazine de la technique pour les jeunes de la SATW.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.