Teste les propriétés d'un masque de protection

Est-ce que le masque que tu t’es procuré te protège efficacement ou est-ce une mauvaise contrefaçon ? Afin de le découvrir, tu peux regarder la norme et le type de masque ainsi que faire quelques tests chez toi.

Masque anti-projection

Masque anti-projection (Image: Rédaction SimplyScience.ch)

Il te faut

  • Un masque à tester
  • Une paire de ciseaux
  • Une bougie
  • Une pince en métal
  • Une serviette en papier
  • Une plaque en métal ou support en marbre
  • Source d’eau (robinet...)

Il faut travailler à proximité d’un évier ou lavabo et utiliser, par exemple, une plaque de cuisson ou une table avec une surface en pierre/verre...

Marche à suivre

Prends le masque et observe

1. Est-ce qu'il a une barrette ?

Pour bien le fixer sur le nez, un masque doit avoir une barrette. Lorsque tu le mets appuie avec le pouce et l’index des deux côtés pour donner la forme de ton nez.
Si il est bien ajusté, tu auras moins de buée sur tes lunettes.

Maintenant découpe le masque en trois, dans le sens de la largeur et observe la partie centrale.

Les trois couches

2. Est-ce que le masque a plusieurs couches ?

Les masques chirurgicaux ont au moins 3 couches (voir l’article général les dessous du masque).

 

 

couche meltblown en transparence

3. Est-ce que la couche du milieu est bien en tissu non tissé ?

Regarde en transparence à la lumière et tu verras l’aspect de cette couche «meltblown». Cette couche ne doit pas être tissée mais les fibres doivent être irrégulièrement réparties.

 

 

La couche électrostatique attire les bandelettes de papier.

4. Est-ce que cette couche est électrostatique ?

Coupe la serviette en papier en petites languettes. Approche les couches du masques des petits bouts de papiers. Est-ce qu’il y a une couche qui attire les papiers (comme avec les ballons dans l’expérience l’électricité est partout) ?

 

 

Combustion d'un papier (g) et d'une couche de masque (d)

5. Est-ce que la couche du milieu est bien en plastique polypropylène ?

Vérifie que la bougie est sur un support non inflammable (par exemple la plaque en métal). Allume la bougie.
Avec la pince en métal tient un morceau de serviette en papier au dessus de la bougie. Ensuite prend un morceau de la couche intérieure du masque. Qu’observes-tu ?
Le papier brûle et s’enflamme. Le masque se recroqueville, se consume et fond.

 

L'eau mouille le papier (g) et rebondit sur le masque (d)

6. Est-ce que ton masque retient les gouttelettes ?

Sous un petit filet d’eau fais passer une serviette en papier. L’eau est absorbée par la serviette qui est trempée et continue à couler.
Si tu places un masque sous le même filet d’eau tu verras que l’eau ne le traverse pas.
Avec quelques gouttes le masque « perle ». Et si tu laisses le masque sous le filet d’eau, celui-ci est dévié.

 

Maintenant que tu as vérifié les qualités du masque, tu ne peux plus le mettre, il est détruit ;-( !

Avant d'en prendre un autre et de le porter, il faut te laver les mains. Si tu le transportes, utilise une enveloppe en papier dédiée avant de le mettre dans ton sac. Tiens ton masque uniquement par les bandes élastiques. Il ne faut pas oublier les mesures de protection, de distanciation et d'hygiène.

Texte et images : Rédaction SimplyScience.ch
Source: Adios Corona 

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.