Faire du plastique avec des déchets végétaux

Voici comment fabriquer du bioplastique dans ta cuisine. Tu pourras en faire des feuilles fines, un peu comme la cellophane ou le former pour faire des petits objets. Tous les ingrédients sont faciles à trouver et ne sont pas toxiques. Tu peux choisir les couleurs et ajouter des composants. Une fois que tu as essayé la recette de base, laisse libre ta créativité.

Plastique à base de fécule de pommes de terre

Bioplastique à partir de fécule de pommes de terre et différents ajouts: colorants alimentaires, marc de café, pelures de concombre, écorce de citron, branches de fenouils et peaux de bananes. (Image: Rédaction SimplyScience.ch)

Tu peux récupérer des déchets végétaux, des écorces de citron, du marc de café ou même des épluchures pour faire un super matériau, du bioplastique. Tu pourrais fabriquer des petites perles, des dessous de tasse, des coquetiers, des décorations pour ton sapin de Noël!

Il te faut:

  • une cuillère à soupe d’amidon de pomme de terre (ou de fécule de maïs) 10 g
  • quatre cuillères à soupe d’eau froide (60 ml)
  • une cuillère à café de vinaigre (5 ml)
  • une cuillère de glycérine (5 ml)
  •  une cuillère à café de glycérine (5 ml)
  •  un de ces ingrédients ajouté à la recette de base, par exemple :
    ◦ une cuillère à soupe de marc de café
    ◦ des écorces de citron ou d’orange (1/2 citron)
    ◦ des épluchures de concombre (1 petit concombre)
    ◦ du fenouil (quelques morceaux du haut du bulbe)
  • une cuillère à café d’huile (facultatif)
  • une petite casserole, plaque électrique
  • un fouet
  • une baguette en bois ou le dos d’une cuillère en bois
  • du papier de cuisson ou une plaque en métal
  •  du papier transparent
  • un rouleau à patisserie (facultatif)
  • des godets, coquetiers ou autres petits récipients

Marche à suivre

Début de cuisson du bioplastique d'amidon et d'épluchures de concombre

Début de cuisson du bioplastique d'amidon et d'épluchures de concombre

  1. Coupe les écorces ou les épluchures en morceaux. Ajoute éventuellement une partie de l’eau pour pouvoir mixer le tout.
  2. Verse l’eau et l’amidon dans une petite casserole et mélange bien le tout avec le fouet. Il faut qu’il y ait suffisamment de préparation dans le fond de ta casserole (min 0.5-1 cm). Si tu n’as pas de casserole assez petite, augmente les quantités de la préparation (par exemple 3 fois plus de chaque ingrédient).
  3. Ajoute le vinaigre, la glycérine et quelques gouttes de colorant. Plus tu en mets plus la couleur devient intense.
  4. Chauffe à feu moyen le mélange, tout en continuant à remuer, jusqu’à ce que la mixture s’épaississe.
  5. Continue à mélanger pendant 5 à 10 min à feu doux, le mélange devient visqueux. Tu peux demander à quelqu’un de te relayer et te reposer. La casserole ne doit pas rester en continu sur le feu. Le mélange devient un peu translucide et très collant ça fait comme des fils. À ce moment c’est prêt.
Mise en forme du bioplastique

Mise en forme du bioplastique.

  1. Attends que cela refroidisse un peu pour ne pas te brûler Tu peux maintenant lui donner une forme :
    •  Étale le mélange sur une surface plane, recouverte de papier de cuisson. Tu peux poser dessus une autre feuille de papier de cuisson et l’aplatir à l’épaisseur voulue avec un rouleau à pâtisserie.
    • Tu peux faire une boule ou une autre forme avec tes doigts.
    • Sinon tu peux aussi le former dans le fond d’un petit bol recouvert de papier transparent, un coquetier ou une petite boîte. Si tu huiles légèrement la surface, ce sera plus facile à démouler.
  2. Laisse sécher à l’air libre pendant plusieurs jours. Il faut environ une semaine. Pour accélérer le séchage, tu peux éventuellement mettre ton bioplastique au four pas trop chaud, environ 60-70 degrés pendant 2 heures.
  3.  Pour décoller le plastique durci, gratte le bord avec la pointe d’un couteau.

Ce qu'on observe

Le mélange d’amidon est blanchâtre et liquide, il va prendre la couleur de ce que tu auras ajouté. Lorsqu’on le cuit il s’épaissit et quand on continue à chauffer il devient de plus en plus collant. En séchant il devient souple. Si on attend encore plus longtemps il devient plus dur. La souplesse dépend de la quantité de glycérine ajoutée.
Le mélange a plus de consistance que la recette avec seulement de l’amidon et on arrive à le former un peu comme une pâte à modeler.

Voilà pourquoi!

Par rapport à la recette de bioplastique de base, on a ajouté à l’amidon un ingrédient supplémentaire (épluchure, écorce, marc de café…). Ces fibres de cellulose sont broyées au mixeur et délayées dans la partie liquide. Comme dans la recette de bioplastique avec les peaux de bananes elles peuvent reformer de nouvelles liaisons lors de la cuisson mais surtout elles permettent de donner plus de texture (d’armature) au « filet » d’amidon.
Comme dans les autres recettes, l’amidon est en quelque sorte le squelette du plastique, renforcé ici par la cellulose des autres ingrédients. Le vinaigre sert à casser les chaînes de sucre qui partent dans tous les sens, comme des branches, et elles peuvent se réarranger ensuite en de longues nouvelles chaînes. Le glycérine assouplit ces longues chaînes, elle agit un peu comme du démêlant pour cheveux ou de l’huile pour les spaghetti! Elle donne au plastique sa « souplesse », son élasticité.

Texte et images: Rédaction SimplyScience.ch

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.