L'électricité est partout

Tu as certainement déjà senti de petites étincelles après avoir frotté les pieds sur une moquette ou après avoir retiré ton pull. C’est un phénomène électrostatique.

Avec l'électricité statique les ballons collent aux cheveux

Avec l'électricité statique les ballons collent aux cheveux. (Image: nadine/Canstockphoto)

Infobox

Il te faut:

  • Un ballon de baudruche
  • Différents tissus: coton, laine, polaire
  • Du «papier-ménage»
  • Une règle en plastique

Marche à suivre

Coupe une feuille de «papier-ménage» en petits morceaux de la taille de confettis. Frotte le ballon sur un pull ou dans tes cheveux et rapproche-le des petits bouts de papier. Tu peux essayer d’attirer les cheveux longs d’une personne ou toute sorte d’objets très légers.
Aussi, après avoir frotté très fort le ballon, tu peux le coller par exemple sur un mur.

Un ballon chargé s'accroche à la porte

Le ballon bleu a été chargé par frottement contre un châle en laine. C'est pourquoi il s'accroche à la porte. (Image: Rédaction SimplyScience.ch)

 

Le ballon chargé attire des lambeaux de papier

Le ballon chargé attire des lambeaux de «papier-ménage». (Image: Rédaction SimplyScience.ch)

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu peux essayer de frotter les ballons sur différents textiles et observer leur efficacité plus ou moins importante.
Pour attirer les morceaux de papier, tu peux aussi remplacer le ballon par une règle en plastique que tu auras également frottée contre un tissu.

Que se passe-t-il?

La matière est faite de particules minuscules dont certaines ont ce qu’on appelle une charge électrique. Il existe deux types de charges: positives et négatives. On dit que la matière est neutre car il y a autant de charges positives que négatives. Tout est bien stable et équilibré. Lorsqu’on frotte la matière, on la déséquilibre électriquement, c’est-à-dire que dans le cas de ton ballon, celui-ci a arraché des charges négatives à ton pull. Il s’est rempli de charges négatives. Quant au pull, il a perdu des charges négatives et est donc devenu positif. Les petits morceaux de papier étant neutres, contenant donc autant de charges positives que négatives, ils sont attirés par le ballon. En effet, positif et négatif s’attirent, alors que deux charges de même signe se repoussent.

Des charges de même signe se repoussent et deux charges de signes contraires s’attirent. Regarde l'expérience «De l'électricité en bocal».

L'abbé Nollet donnant un cours d'électricité

L'abbé Nollet donnant un cours d'électricité. (Source de l'Illustration: Nollet, Jean-Antoine. Leçons de physique expérimentale. Durand, 6e éd. Paris)

Un peu d'histoire

Les Grecs de l’Antiquité avaient déjà découvert ce phénomène. En frottant de l’ambre (une résine naturelle fossilisée) contre de la fourrure, ils pouvaient attirer les cendres d’une cheminée. Ambre, en grec, se dit élektron, d’où le fait que ce phénomène ait été appelé électricité. On l’appelle aussi électricité statique, car elle ne bouge pas, contrairement au courant électrique qui circule dans des fils conducteurs. C’est vers 1740, que l’électricité statique devient à la mode dans les cabinets scientifiques des royaumes d’Europe, notamment grâce à l’Abbé Nollet et sa machine électrostatique avec laquelle il faisait se dresser les cheveux des perruques de l’époque.

 

Texte: Christophe Pérez et Rédaction SimplyScience.ch

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.