Le génie génétique dans l'assiette

Champ de maïs. (Image: CanStockPhoto)

Au cours de ce chapitre, tu apprendras dans quel but des chercheurs travaillant sur les plantes ou produisant des aliments utilisent le génie génétique.

Manger des gènes, c'est tout à fait normal

Un sondage a montré que beaucoup de gens croient que seuls les aliments génétiquement modifiés contiennent des gènes et que les aliments traditionnels n'en ont pas. C'est faux. Quasiment tous nos aliments contiennent des gènes, qu'ils soient végétaux, comme la salade ou les bananes, ou animaux, comme la viande et les œufs. Nous, les humains, ingérons environ 1gr de gènes par jour, par le biais de la nourriture.

Qu'arrive-t-il aux gènes?

Dans l'estomac et l'intestin, les gènes sont dissociés en leurs constituants élémentaires. Ceux-ci sont alors utilisés pour produire de nouvelles substances ou sont éliminés.

Il ne faut donc pas s'inquiéter d'acquérir les propriétés d'un épinard ou d'une côtelette en mangeant de tels aliments. 

Anciens buts et nouvelles méthodes

Les généticiens qui travaillent aujourd'hui sur les végétaux ont en fait les mêmes buts que les premiers cultivateurs apparus il y a 10 000 ans : cultiver des plantes à grand rendement, donc des plantes qui résistent aux organismes nuisibles, aux mauvaises herbes et aux conditions climatiques défavorables.

En plus de chercher à améliorer la protection des plantes et ainsi des récoltes, la recherche génétique vise de plus en plus à améliorer la qualité des aliments.

En cultivant des plantes, les agriculteurs ont également modifié le gène des plantes. Il existe cependant une importance de taille entre les plantes cultivées et les plantes génétiquement modifiées: le génie génétique permet de modifier le génome d'une plante de manière ciblée. De plus, la culture classique ne croise que des plantes de même famille. Avec le génie génétique, il est également possible d'introduire des gènes d'organismes non apparentés, des bactéries par exemple.

Ethique et génie génétique vert: Questions portant sur la tolérance de l'environnement et la sécurité de l'homme ainsi que sur les aspects sociaux et économiques des plantes génétiquement modifiées vis-à-vis des pays en voie de développement: Notions de base, feuille de travail et jeu de rôle sur l'éthique et le génie génétique vert.

Ce sujet en vidéo

Ce contenu provient du site internet gene-abc.ch, une initiative du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS). Ce site internet a été fermé. La gestion et la mise à jour de ses contenus a été confiée en 2016 à la Fondation SimplyScience, qui les a intégrés à sa plateforme SimplyScience.ch.

Le génie génétique dans l'assiette

Les plantes génétiquement modifiées

De nos jours, les objectifs des cultivateurs de plantes ne sont pas très différents de ceux des premiers cultivateurs, il y a 10 000 ans.

En savoir plus...

Le génie génétique dans l'assiette

Du riz à la provitamine A

Le riz est la plante nutritive la plus importante au monde.

En savoir plus...