Qu’est-ce qu’un virus ?

De nombreuses maladies infectieuses courantes sont causées par des virus. Les virus attaquent les cellules des organismes vivants et les utilisent comme hôtes pour se multiplier et produire de nouveaux virus. La plupart du temps, ils détruisent les cellules et si cela se produit dans notre corps, ils peuvent provoquer des dommages à long terme. Cela n’a pas importance pour les virus tant qu’ils peuvent infecter le prochain hôte à temps pour assurer leur propre survie.

Illustration de différents types de virus

Illustration de différents types de virus. Les virus présentent à leur surface les structures les plus diverses. En général, leur structure extérieure est strictement organisée et certains éléments se répètent régulièrement. (Image: Eraxion/CanStockPhoto)

Les virus sont de petites particules infectieuses. Contrairement aux bactéries, aux plantes ou aux animaux, ce ne sont pas des organismes vivants du fait qu’ils n’ont pas de métabolisme et ne sont pas capables de se reproduire sans l’aide d’une cellule étrangère.

Les virus ne sont pas des organismes vivants…

Le cycle de vie d'un virus

1. Le cycle de vie d’un virus - ici un virus de l’influenza ou de la grippe:
2. Un virion se fixe sur la membrane d’une cellule hôte et est absorbé dans la cellule.
3. L’acide nucléique viral est transporté dans le noyau de la cellule et intégré au génome de la cellule hôte.
a) Transcription, b) réplication.
4. Traduction de l’ARNm à l’aide de ribosomes.
5. a) Les protéines importantes pour la transcription et la réplication de l’acide nucléique viral sont transportées dans le noyau de la cellule, b) modification des protéines dans l’appareil de Golgi.
6. De nouveaux virions sont assemblés et quittent la cellule.

(Illustration: YK Times/Wikimedia commons, licence CC)

Les virus n’ont pas de métabolisme propre. Il leur manque un cytoplasme (la « chambre de réaction » remplie de liquide où se déroulent les processus métaboliques à l’intérieur de la cellule) et ils n’ont pas non plus de membrane cellulaire comme enveloppe de protection et « porte d’entrée et de sortie » sélective pour les substances dissoutes. En outre, les virus n’ont pas de ribosomes (« usines à protéines ») ni de mitochondries (« centrales électriques »). Par conséquent, ils ne peuvent pas produire eux-mêmes des protéines, se répliquer et ne peuvent utiliser aucune énergie.

Pour se répliquer, les virus ont besoin des cellules d’un organisme vivant qu’ils infectent. Dès qu’un virus a infecté une cellule, celle-ci est reprogrammée en une usine à virus et utilisée pour multiplier le virus et produire de nouvelles particules virales. Ces cellules sont aussi appelées cellules hôtes. Les humains, les animaux, les plantes, les champignons et même les microorganismes constitués d’une seule cellule peuvent servir d’hôtes aux virus. Toutefois, la plupart des virus n’infectent spécifiquement que certains types de cellules.

… mais en fait de quoi sont constitués les virus ?

La tâche principale d’un virion (c’est ainsi que l’on désigne les particules virales à l’extérieur de la cellule) est de se propager et d’infecter de nouvelles cellules hôtes. Un virion est constitué d’acides nucléiques entourés d’une enveloppe de protéines (capside). Selon le virus, l’acide nucléique peut être présent sous forme d’acide desoxyribonucléique (ADN) ou d’acide ribonucléique (ARN). L’acide nucléique contient entre autres les informations permettant de contrôler le métabolisme d’une cellule hôte. Le matériel génétique comprend également les informations nécessaires à la réplication de l’acide nucléique viral et à la production d’un nouveau virion.

La capside du virion porte des molécules particulières qui permettent au virion de se fixer sur la cellule. Cette interaction conduit à l’absorption du virion dans la cellule. Dès que le virion est dans la cellule, la capside se dissout et le matériel génétique (ADN ou ARN) pénètre dans le cytoplasme de la cellule. L’acide nucléique est introduit dans le noyau de la cellule et incorporé dans l’ADN de l’hôte. La réplication, la transcription et la traduction de l’ADN intégré sont effectuées par les structures correspondantes de la cellule hôte. Comme l’acide nucléique du virus contient toutes les informations nécessaires à la construction de nouveaux virions, la cellule hôte produit automatiquement de nouvelles particules virales. Ces nouveaux virions sont libérés de la cellule et infectent de nouvelles cellules - le cycle recommence.

En tant qu’usines à virus, les cellules ne peuvent plus accomplir leurs tâches normales. De plus, de nombreuses cellules sont détruites lors de la libération des virions. C’est pourquoi nous ressentons des symptômes de maladie quand nos cellules sont infectées par un virus.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.