Du fumier à la fumure

Les excréments sont les déchets de notre digestion, et en même temps une nouvelle source de nourriture. Mais la route entre les deux est longue. De quoi sont constitués les excréments? Qu'arrive-t-il au crottin de cheval et Cie dans la nature? Et qui est responsable de cette transformation?

Des crottes de mouton dans un champ

Des crottes de mouton dans un champ. (Image: pstedrak/CanStockPhoto)

Composition des excréments

Au cours de la digestion, notre corps absorbe tous les éléments nutritifs assimilables de la nourriture. Ce processus est appelé résorption. Ce qui reste des aliments à la fin est excrété dans les selles.

Outre les aliments non résorbés, les selles contiennent une grande quantité de bactéries (voir aussi l’article «Je panse donc je suis»). Il s'agit de bactéries qui vivent dans notre intestin et nous aident à décomposer les aliments. Elles constituent approximativement 20 à 30% des excréments. S'y ajoutent des cellules mortes de notre muqueuse intestinale, des secrétions des glandes digestives et de l'eau.

L'odeur désagréable des excréments des omnivores vient des substances produites lors de la digestion des protéines. La couleur brune est due aux pigments biliaires qui sont produits lors de la dégradation de l'hémoglobine, pigment sanguin rouge. Les aliments consommés peuvent aussi colorer les selles. C'est la raison pour laquelle les animaux qui mangent beaucoup de baies en automne font de jolies crottes bleu-rouge.

Puisque les plantes contiennent plus de fibres non digestes que les produits animaux, les herbivores font davantage de crottes que les carnivores. Les chevaux par exemple produisent environ cinquante kilogrammes de crottin par jour.

Le cycle des éléments nutritifs

Champignons

Champignons sur sol humide. Ils peuvent décomposer la matière organique en éléments inorganiques. (Image: Sankar.H/Wikimedia Commons, Licence CC)

Les matières fécales ne sont donc pas des déchets. Les éléments nutritifs encore présents peuvent être assimilés par d'autres êtres vivants, bouclant le cycle des éléments nutritifs.

Dans le cycle des éléments nutritifs, les plantes constituent le groupe des producteurs primaires. Elles peuvent produire de la biomasse vivante (matériel organique) à partir de matériel inorganique (substances minérales), de l'air, de la lumière et de l'eau. Les êtres vivants qui se nourrissent de plantes ou d'autres animaux font partie des consommateurs. Ils peuvent décomposer et transformer uniquement du matériel organique. On appelle décomposeurs des champignons et bactéries vivant dans le sol qui à la fin décomposent les plus petits éléments de la masse organique et les transforment de nouveau en substances minérales inorganiques. Mais attention: les animaux qui vivent dans le sol ne sont pas tous des décomposeurs.

cycle des éléments nutritifs

Les matières fécales ne sont donc pas des déchets. Les éléments nutritifs encore présents peuvent être assimilés par d'autres êtres vivants, bouclant le cycle des éléments nutritifs. (Collage, images individuelles: CanStockPhoto)

On pourrait représenter ainsi le cycle des éléments nutritifs dans une forêt naturelle: un renard mange et digère une souris. Le renard peur absorber une partie des nutriments et les stocker dans son propre corps, par exemple dans le tissu adipeux. Le reste est éliminé dans les crottes. Des vers, champignons, bactéries et autres êtres vivants du sol s'attaquent à ces crottes. Un ver est seulement capable de broyer le matériel et de l'éliminer à son tour sous forme de crottes. Par contre les bactéries et les champignons peuvent fractionner les excréments en leurs plus petits composants, les substances minérales. Ces dernières restent dans le sol et sont absorbées par les végétaux si besoin. Les plantes peuvent produire du matériel organique nouveau (feuilles, tiges, fleurs) à partir des substances minérales, de l'air, de l'eau et de la lumière du soleil. Les souris qui vivent dans la forêt ou les champs environnants mangent à leur tour les graines ou les racines des plantes. La plupart des éléments nutritifs sont ainsi réutilisés et le cycle est bouclé.

Épandage de purin

Le paysan enrichit le sol avec de la fumure, par exemple en épandant du purin. (Image: Richard Mayer/Wikimedia Commons, Licence CC)

Il en va de même pour les excréments des animaux de ferme. Les agriculteurs ramassent le fumier et le purin de leurs animaux pour en faire des engrais pour leurs champs. Les éléments nutritifs qu'ils contiennent sont utiles aux plantes cultivées.

Les excréments humains peuvent aussi servir d'engrais. Mais ils doivent pour cela être fortement chauffés afin de détruire les restes de médicaments, les hormones et les microorganismes dangereux. En Suisse, l'épandage de boues d'épuration comme engrais dans l'agriculture est interdit, entre autres à cause de leur teneur élevée en métaux lourds et en hormones. Des efforts sont faits cependant pour récupérer le phosphore des boues d'épuration déshydratées.

La communication par les crottes

Qui est passé par là, à quel moment? Beaucoup d'animaux utilisent les excréments pour communiquer. Les chats peuvent savoir si une de leurs congénères est en chaleur d'après ses crottes. Les rhinocéros marquent leur territoire avec leurs excréments, qui fournissent des informations sur le sexe, l'âge et la disposition à l'accouplement.

Propagation par les crottes

De nombreuses plantes disséminent leurs graines via les excréments des animaux. Elles emballent leurs graines dans des fruits appétissants pour les mammifères ou les oiseaux, qui les mangent. Les graines retombent sur le sol à un autre endroit avec les crottes des animaux. En plus les crottes contiennent un stock d'éléments nutritifs bons pour la germination.

Beaucoup de virus, bactéries et parasites se multiplient dans l'appareil digestif d'autres animaux et se propagent dans l'environnement par le biais des excréments. Ils sont alors absorbés par un nouvel hôte. Certains virus et bactéries qui se disséminent via les excréments sont les agents de maladies graves. Si les excréments ne sont pas traités dans de bonnes conditions d'hygiène, ces maladies peuvent se propager rapidement. C'est pourquoi les propriétaires de chiens sont priés de ramasser les crottes de leurs toutous et de les mettre à la poubelle (pas avec les déchets organiques).

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.