Plastique fantastique

Comment la Star des matériaux est devenu un problème, qui nécessite une solution urgente.

La durabilité du plastique était autrefois sa force, c'est maintenant son défaut. Image: CanStockPhoto

Le plastique est à vrai dire une découverte géniale: quasi indestructible, inodore, hygiénique, léger, malléable, incroyablement solide, accessible à tous et coloré au gré des envies. Ainsi, lorsque l’on parvient dans les années 50 à produire des matières plastiques à grande échelle, notamment le polyéthylène à base de gaz naturel et le polypropylène à base de pétrole, le plastique connaît un véritable essor. Les tupperwares avec couvercle à fermeture hermétique, qui permettent de garder les aliments frais plus longtemps, sont les premiers à attirer les foules. Lors des «tupperware parties», les «party managers» reçoivent leurs voisines chez elles pour leur démontrer les avantages de ce produit révolutionnaire.

Le déclin

Vingt ans plus tard, le plastique n’a plus rien de révolutionnaire. Dénué de modernité et d’attrait, il demeure toutefois bon marché. Tellement bon marché qu’une idée fatale fait son chemin dans la société du jetable: le plastique à usage unique, que l’on utilise qu’une seule fois, pour boire et manger, emballer des produits ou faire ses courses et que l’on jette ensuite. En moyenne, un sac plastique se transforme en déchet en seulement 25 minutes. Les montagnes de déchets qui en résultent sont énormes. La durabilité du plastique, l’un de ses atouts les plus appréciés initialement, pose désormais problème. Le plastique se compose essentiellement de polymères: de très longues chaînes moléculaires entrelacées qui le rendent à la fois malléable et robuste. Mais cela implique également que les sacs plastiques sont quasiment non dégradables – ou mettent des siècles à se dégrader.

Aujourd’hui, le plastique est partout

Dans notre quotidien, le plastique est présent sous des formes évidentes, par exemple dans les emballages, les couches jetables, les éponges, les lingettes ou les conteneur en sagex pour la pause de midi. Mais on le retrouve également dans les mégots de cigarettes ou les fibres synthétiques de nombreux vêtements qui sont relâchées à chaque lavage en machine dans les eaux usées. Les déchets plastiques ne sont pas seulement des déchets visibles à l’oeil nu. À cause de l’abrasion des pneus ou des fibres, de l’ensoleillement, des processus de vieillissement et de décomposition, le plastique se désintègre en particules microscopiques. Ces microplastiques se répandent dans l’environnement, pénètrent dans les cellules de nombreux êtres vivants via la chaîne alimentaire et y provoquent des inflammations.

Unissons nos efforts!

Beaucoup de personnes sont désormais conscientes que le plastique est à l’origine de problèmes environnementaux considérables. Le mouvement mondial breakfreefromplastic.org a été créé en 2016 pour demander des comptes aux sociétés de biens de consommation et aux producteurs de plastique. Aujourd’hui, on se dirige vers des plastiques réutilisables ou biodégradables. De plus en plus de magasins proposent des denrées en vrac. Au sein de l’UE, certains produits plastiques à usage unique, tels que les pailles ou les couverts en plastique, seront totalement interdits à partir de 2021. La Suisse, quant à elle, mise davantage sur le volontariat et la coopération du commerce de détail. Les sachets à la caisse sont payants dans de nombreux magasins depuis 2016, des sacs en coton sont proposés à de nombreux endroits et, de plus en plus souvent, des conteneurs sont mis à disposition pour la reprise des déchets plastiques. De l’avis de beaucoup, la meilleure stratégie de lutte contre les déchets plastiques consiste à ne plus en produire.

Source: Technoscope 4/20: Déchets plastiques. Technoscope est le magazine technologique, pour les jeunes, de la SATW .

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.