Le prix sciences des matériaux pour un travail de maturité

La Section de Science et Génie des Matériaux et l’Institut des Matériaux de l’École polytechnique fédérale de Lausanne décernent chaque année un prix des matériaux pour un travail de maturité.

Les informations sont sur le site de la section de Science et Génie des matériaux de l'EPFL

Qui peut participer ?

Si tu es gymnasien(ne) /collégien(ne)/lycéen(ne), que la science des matériaux t’intéresse et que tu aimerais rédiger ton travail de maturité en lien avec cette branche, ce prix est peut-être pour toi.

Comment ?

Un professeur de ton établissement te propose à la Section de Science et Génie des Matériaux, en tant que candidat au prix des matériaux. Si nécessaire, tu pourras être mis(e) en contact avec des étudiants du Master en Science et génie des matériaux qui seront disposés dans la mesure du possible à te parrainer en établissant des liens avec des scientifiques du domaine que tu auras choisi. Tu peux remplir le formulaire suivant afin d’être mis en contact avec un étudiant du Master en Science et génie des matériaux:

Qu’y-a-t-il à gagner ?

Le prix des matériaux est doté d’un montant de fr. 1000.-. Le jury du concours communique sa décision au professeur qui aura proposé le(la) lauréat(e). La remise du prix se fera lors de la cérémonie de remise des maturités dans le gymnase, le collège ou le lycée d’origine du (de la) lauréat(e).

Que dois-je présenter ?

Tu devras remettre ton mémoire interdisciplinaire de maturité à la personne mentionnée ci-dessous et veiller à ce qu’il prenne le mieux en compte les aspects liés à la science des matériaux. Tu devras transmettre, une version papier de ton rapport ainsi qu’une version électronique, si possible.

Candidature avant le 30 avril de l’année en cours à l’adresse ci-dessous.

Dr. Homeira Sunderland
EPFL – Section Science et Génie des Matériaux
Station 12
1015 Lausanne
Tél. (021) 693 28 23
Fax. (021) 693 29 35
homeira.Sunderland@epfl.ch

Texte et images: EPFL – Section Science et Génie des Matériaux

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.